HUMANITAIRE ET SOLIDARITE INTERNATIONALE

TÉMOIGNAGES ET RAPPORTS DE FONCTIONNEMENT DE CHANTIERS / STAGES INTERNATIONAL

Ce sont certains volontaires qui sont déjà partis avec MHJVD dont vous avez les numéros de certains d’entre eux. Ce sont des personnes qui vous parlent de leur aventure aux cotés de MHJVD, et de leur expérience sur le terrain vis-à-vis de l’organisation des projets de camp chantier de solidarité internationale ou de stage d’étude de renforcement des capacités !

 

Témoignage Elsa

23 décembre 2016, 20h30 : « Chers passagers, bienvenue à l’aéroport de Lomé, nous espérons que vous avez passé un agréable vol. Il est 20h passé de 30 minutes, la température extérieure est de 28°C ». Il est temps de ranger chaussettes manteaux, pulls et autres accessoires d’hiver ! Quelques minutes plus tard je passe les portes de l’aéroport, immédiatement enveloppée par la chaleur humide et joyeuse de Lomé et j’aperçois Iréné, qui porte le t-shirt de l’association. C’est parti.

3 semaines au village de Dzakpo, dans le canton de Gapé, pour l’opération « Sourire de Noël ». Cette année pour moi, pas de foie gras, pas de neige, quelle joie ! Cette année, grâce à MHJVD les enfants de Dzakpo auront un repas de fête, il y aura un père-noël africain chaloupant au rythme des djembés qui distribuera des cadeaux et certains auront même la chance d’aller passer une journée à Lomé. Ces enfants n’ont jamais vu la mer. Arrivés à la plage, je les observe, je vois dans leurs grands yeux noir se refléter l’immensité de l’océan et le va et vient des vagues, c’est émouvant aux larmes.

Ici, la joie est simple, les mains sont tendues. Ici on chante on danse jusqu’à épuisement au son de la brousse endormie, ici on se soucie de son voisin, on rit, on partage. Ici on trouve tout dans le rien. 3 semaines : 8 jours d’atelier de danse contemporaine avec les enfants, 5 jours de soutien scolaire, 21 douches au seau, une dizaine de piqûres de moustiques, 1 journée au champ, 1 bain dans la cascade de Kpalimé, 1 soirée insolite au reggae bar, des millions de chauve-souris, des dizaines de bananes, de mangues et d’ananas, du foufou en pagaille, un nombre non identifiable de verres de Togogin, des litres de sueur, 1 passage d’année tout en couleurs, des milliers de regards échangés et autant de rencontres…

 Il est inutile de préciser qu’ici on reçoit bien d’avantage qu’on ne donne. Si vous hésitez encore une seule seconde à vous engager dans une mission avec MHJVD, arrêtez tout de suite et faîtes vos valises ! Le travail et l’accompagnement effectué par les bénévoles locaux de l’association est irréprochable. Ils ont besoin d’aide pour continuer à apporter leur soutien aux populations locales. C’est une expérience inoubliable, qui passe bcp trop vite et on repart souvent bien trop tôt avec une seule idée en tête : revenir !

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de détails, je me ferai une joie de vous raconter mon séjour.

elsa.lyczko@yahoo.fr

TEL(GSM) : 0033688141813

Akpe MHJVD

Témoignage de Nicolas

Ah ! MHJVD ! 
Quel merveilleuse façon de découvrir l'Afrique noire accompagné de l'équipe MHJVD. 
Pour commencer, l'équipe. Je pense que Seyram est un Président d'association tout a fait respectable. Il fait son travail avec courage et détermination. Et les résultats ne sont qu'encourageant. Il est agréable et organisé ce qui permet une très bonne cohésion dans les groupes. Quand à Iréné, il apporte la joie, le rire et la détermination au groupe. Il m'a poussé à travailler plus fort et plus longtemps malgré le soleil. Pour finir, j'ai pu rapidement découvrir Laureinda, Denise et Léon qui sont tous trois des personnes forts sympathiques. 
Par la suite, mon séjour fut une expérience fabuleuse, chargé d'émotion, de sourires d'enfants pauvres mais heureux, de paysages magnifiques et de projets encourageant pour le village. 
Le dialogue au sein du groupe permet de toujours être au clair sur l'avancement de la mission et l'organisation des taches. 
Le weekend à Kpalimé fut vraiment merveilleux pour moi. Les endroits magnifiques que j'ai pu découvrir resteront gravés dans ma mémoire. 
Pour finir, je suis fier d'avoir pu apporter mes pierres. Je pense avoir réalisé un travail utile et convenable et j'espère que ces toilettes serviront beaucoup a tous ces enfants. 
Je remercie Seyram pour son organisation et sa sympathie, Léon pour son hébergement et Iréné pour sa bonne humeur. 
Je recommande à toutes les personnes bien intentionnées de partir au Togo avec MHJVD. Ils vous feront vivre de supers moments qui changeront, je pense, à jamais votre façon de voir les choses. 
Je les remercie encore pour tout; ce qu'ils ont fait et ce qu'ils font. " 
J'ai vécu une fabuleuse expérience avec vous tous et je la revivrai avec grand plaisir si l'occasion s'y représente ! Akpékaka ! 
Pleins de projets sont en cours avec une équipe dynamique et pleine d'amour qui m'a énormément apportés ! Vive MHJVD, Vive le village de Gapé-Afomekponowoé et vive le Togo.

Nicolas BELLARD

nicolas.bellard@hotmail.fr (Paris)

Tél : (GSM) 07 83 95 25 85

Témoignage de Pauline

Mon voyage à Adzido fut une expérience particulièrement mémorable. Je n’avais pas vraiment d’attentes en venant car je n’avais jamais mis les pieds en Afrique, et je n’avais jamais fais de voyage humanitaire. Dans le petit village d’Adzido c’est la culture riche et touchante ici qui m’a le plus marqué. L’authenticité des mœurs et même les manières simples des villageois m’ont d’abord déstabilisé puis m’ont séduite.
Mes 3 premières semaines étaient consacrées à la rénovation de l’école primaire du village. Avec seulement 2 pelles, deux marteaux, une douzaines de bassines et une trentaine de paires de mains nous avons pu casser les sols des 3 classes et de la terrasse, cimenter à neuf celles-ci et remplacer les claustras aux fenêtres. On s'accordait quelques pauses pour "se motiver!"(avec le sodabi) et le chantier avançait bien avec un rythme cool et sympa. Rien ne fut plus gratifiant que de pouvoir profiter du fruit de notre travail puisque j’ai pu jouer à la maitresse pendant les deux dernières semaines du chantier! Même si les petits parlaient éwé et difficilement le français, leur volonté énorme et touchante d’apprendre ne les a pas empêchés à progresser!
L’après-midi, une fois l’estomac rempli du repas togolais fumant et parfois pimenté souvent préparé avec amour par l’équipe cuisine (qui se limitait à masterchef Delphine), on retrouvait les petits pour l’animation. Les enfants pendus à nos bras ou agrippés à nos mains, je replongeais quelques années plus tôt pour me remémorer des jeux que je jouais avec mes copains. Sur le mois on a fait un nombre infini de parties de 1, 2 ,3 soleil ou de facteurs et sans faute, tous les jours, au moins deux parties d’épervier. Les petits ne s’en lasseront sans doute jamais. Les jeux prenaient fin autour du djembé de tonton Ferdi qui tapotait au rythme des chants en éwé et français sur lesquels chantaient et dansaient les enfants.
Mes 5 semaines furent hautes en couleurs! Entre les milles sourires que j’ai croisés, nos périples aventureux les week-ends autour du pays, les “piment piment” de Delphine, les “Tata” et “Tonton” de Ferdi, la cérémonie improvisé des enfants de lézards fumants, les suchets, les botokoins, les feux du soir, les levers du soleil, les ciels étoilés, les parties de cipa, les Pils 66cl, le Togo gin, le fufu et les pagnes, j’ai vécu des moments uniques dans un petit coin magique de l’Afrique. J’espère plus que tout un jour revenir voir mes amis togolais et Adzido!

Merci MHJVD pour cette découverte!!!

Pauline BELLEC

Pauline.bellec@hotmail.com (Belgique)

Tél(GSM) : +32 4 99 84 84 99

Témoignage de Laura

Le séjour s'est très bien passé et fut tant agréable que dépaysant. Un accueil particulièrement chaleureux nous a été réservé notamment grâce à la joie quotidienne des enfants avec lesquels nous étions. Les souvenirs ramenés en France sont nombreux qu'il s'agisse des soirées rythmées au son du djembé et par les chants des enfants, des cours de soutient donnés aux jeunes, des weekends de découverte du pays ainsi que des paysages. 
L'ambiance au sein du camp a été géniale, nous étions une belle équipe de bénévoles ! 
Je ne garderai que du positif de cette expérience et souhaite remercier particulièrement Seyram, Iréné, Ayi, Léon, Denise, Odette et Ferdinand pour leur bonne humeur et leur présence indispensable au séjour !

Laura GIBARD

jlaura.gibard@hotmail.fr (Lyon)

Tél: (GSM) 06 16 58 61 63

Témoignage de Margaux

C'est à mon tour de poster mon témoignage. 
j'ai passé deux mois extraordinaire. 
Deux mois de rencontres et d'échanges avec la population locale. 
J'ai participé à deux missions; la première à Gapé-Afokponowoe pour la sensibilisation SIDA/VIH et la deuxième à Vo-Tokpli pour le soutien scolaire. 
Durant la mission de sensibilisation j'ai découvert le besoin urgent des populations concernant cette maladie, et leur manque d'informations sur ce sujet.Nous avons répondu aux questions posées et avons fait les démonstrations nécessaires pour l'utilisation du préservatif. Se sentir utile, cela a été le plus important pour moi durant ces deux mois. 
Pour le soutien scolaire à Vo-Tokpli, je m'occupais du niveau CM1/CM2 tout les matins durant 3 semaines, se fût une expérience enrichissante car nous étions en contact perpétuels avec les enfants, et leur soif d'apprendre et de parler ( oui car il parle beaucoup et surtout en classe :) nous donne l'envie de les faire avancer le mieux possible. 
Voila le bilan de mes missions. Concernant la vie au Togo, je mis suis personnellement très bien adapté, le mélange des couleurs, le mélange des cultures nous bercent chaque jours pour nous combler de joie. 
Les instants privilégiés que j'ai vécu avec la population resterons parmi les plus beaux moments (cérémonie,messe ....), la cohabitation des Yovos et des Ameyibos très positive, les animations, les rires des enfants, le son les djembés et les cours avec Leon, les danses traditionnelles avec Ayi, les ronflements de Seyram et j'en passe.. tout ça c'était mon quotidien que j'ai bien du mal à devoir quitter ce soir. 
C'est pour cela que si vous avez l'envie et l’occasion de partir, aller y, n'hésitez pas une seule seconde, l'Afrique çà se vit, çà se danse et çà se chante ! 
Akpé Togo !

Margaux BARRIERE

Témoignage de Clément

Rapport de séjour au Togo. 
Tout s'est très bien déroulé, j'ai passé un incroyable séjour ! 
Seyram est un très bon président qui sait organiser son association. 
Les bénévoles l'accompagnant sont des personnes motivées et très intéressantes, vivre à leurs côtés durant un mois fut un réel plaisir ! Je repars avec une liste de nouveaux amis chers. 
Le campement est adapté à la venue des volontaires et les villageois très accueillants. J'ajouterai que le peuple togolais est festif : toutes les soirées furent bien animées. 
Enfin, les excursions proposées m'ont permis d'en savoir plus sur la culture togolaise et l'origine de certains peuples de ce pays. 
J'ai aussi pu me rendre utile auprès des enfants lors des cours dispensés les matins, bref, cette mission humanitaire est une vraie réussite ! 
Merci à MHJVD.

Clément

clemgib@free.fr (Lyon)

Tél: (GSM) 06 14 17 53 56

Témoignage de Camille

Tout juste un an depuis ma mission humanitaire au Togo. Le temps passe vite... 
Je me présente, je m'appelle Camille Toulouze, et l'année dernière je finissais le lycée. Cette idée de mission humanitaire a commencé grâce à mon père. Mais je ne voulais pas partir seule dans un pays inconnu où je ne connaissais rien de la culture n'y des pratiques. J'en ai donc parlé avec une de mes amies, Anna Denis, qui s'est directement enflammée haha. 
C'est à partir de ce moment-là que nos recherches ont commencé, jusqu'au jour où nous sommes tombées sur le site de MHJVD Togo. Les valeurs de l'association et la description des missions ont directement correspondues à ce que nous recherchions.
Les démarches administratives ont commencé, VISA (compter environ 75euros pour le faire en France), Fiches de renseignements... Puis, nous avons sollicité notre entourage à faire des dons matériels afin de les offrir aux familles africaines. Nous sommes parties au Togo avec Air France, Vol Paris – Lomé. Sachez que sur ce vol vous pouvez prendre deux valises de 23kg. En bonnes citadines que nous sommes, nous n'avons pas pensé une seconde à prendre un sac à dos... Non... Nous avons chacune prise deux ENORMES valises (notez que ce n'est absolument pas pratique sur les taximoto).
Arrivées à l'aéroport de Lomé, Seyram nous à récupérer. Nous avons logé deux jours dans la maison communautaire de Bè. Le jour d'après nous avons pris la route pour Dkjakpo. Le début a été un peu difficile pour moi, sortir de mon petit confort n'a pas était une mince affaire. De plus, je n'ai pas pris de portable pour joindre ma famille. Gros dépaysement, je vous le garantie !
Arrivées dans le petit village du nom de Dkjakpo, nous avons fait la connaissance de trois autres volontaires français, Charles, Lisa & Romain. Ainsi que des volontaires togolais, Irénée & Waza. 
Notre mission a vraiment commencé à partir de ce moment-là. Nous avons découvert la vie en communauté : dortoir, tâches ménagères (cuisine, faire le feu, aller chercher de l'eau au puit, faire ses lessives), douche au clair de lune avec un seau d'eau et une frontale. Toutes ses choses qui ont rendu mon expérience au Togo juste unique et inoubliable.
Nous avons travaillé sur deux différentes missions, la première était du soutien scolaire pour les enfants du village. Nous avions des enfants de tous âges, entre 3ans et 16ans. Français et maths étaient à l'honneur pour les plus âgés. Les plus petits, eux, apprenaient l'alphabet français ainsi que les chiffres. Les enfants sont tellement heureux d'avoir école... Tout ce que vous leur apportez, ils vous le rendent à leur façon, c'est un échange humain extraordinaire. Les enfants sont toujours heureux avec ce qu'ils ont, ils sont reconnaissants & innocents.
La deuxième mission, était la construction de latrine publique que nous avons édifié dans un second village : Afomekponowé. Savoir que ce que nous faisons à un but et changera le quotidien des habitants, est un énorme accomplissement. Aider et se sentir utile afin d'apporter plus d'hygiène et de confort au village, m'a rendue heureuse, et m'a fait prendre conscience de l'importance de la solidarité Nord-Sud. Cette mission m'a permis d'ouvrir les yeux sur le monde, de sortir de ma zone de confort, de grandir et gagner en maturité mais SURTOUT m'a tellement apporter sur un plan humain que je ne serais jamais assez reconnaissante. Beaucoup d'émotion en partant, si vous avez l'occasion de faire une mission humanitaire je ne saurais que vous encourager. C'est une chose incroyable à faire au moins une fois dans sa vie, vous n'en ressortirez que meilleur, je vous le promets ! 
Si vous voulez vous faire une petite idée de notre expérience, jetez un coup d'œil à notre vidéo :https://www.youtube.com/watch?v=-U6jBx57pdw

Camille TOULOUZE :

Tél: (GSM) 06.13.13.83.14

Témoignage de Solène et Simon

Bonjour à tout le monde, 
Nous revenons d'une mission humanitaire au Togo et nous souhaitons faire partager nos expériences afin de donner envie de voyager utile, nous l'espérons ! 
Les missions proposées par l'association MHJVD sont de véritables imitations a la rencontre de la culture togolaise; de sa population, ses paysages, ses arts de vivres et savoir-faire. Bien avant notre départ, seyram fut en contact permanent avec nous ce qui fut très rassurant lors de la demande de renseignements sur les formalités d'entrée au Togo. 
Dès notre arrivé lé accueil offert par les membres de l'association était superbe et l'immersion fut totale et immédiate. 
Au lendemain de notre arrivée, après les formalités à l'ambassade de France, nous sommes partis sur le site de la mission situé à 70 km de la capitale. 
La découverte d'une langue et d"un peuple très souriant permit dépaysement totale. Notre mission pour ce mois de mai 2013 fut la construction de latrines pour les enfants de l'école du petit village de Gape-Afomekponawoe ainsi que le reboisement des jeunes plants de teck d'un champ du village. Ce dernier, fut une découverte incroyable, un décor que nous n'aurions jamais imaginé avec ces petites maisons typiques de la brousse, ces baobabs, manguiers et autres arbres fruités. 
Les habitants sont d'une sympathie et reconnaissance énorme, les enfants, tous plus adorable les uns que les autres amènent une forte dynamique et beaucoup de joie à ce petit coin de brousse. 
Très bien encadrée et programmée, du début à la fin, les membres de l'association, en particulier Seyram, Iréné et Denise ont permit avec l'aide précieuse de la population de mener à terme et dans une ambiance festive ces différents missions ainsi que nous faire découvrir leur beau pays... 
Cette expérience fut riche, très riche personnellement et nous sollicitons toutes personnes souhaitant découvrir une culture bien différente de la notre, tout en se rendant très utile pour une communauté, de contacter Seyram afin d'avoir plus d'informations et par la suite, pourquoi pas, de vivre la même chose que nous avons eu la chance de vivre... 
Nous conseillons cette expérience à toutes personnes désirant s’épanouir en aidant une population qui en a besoin, tout en découvrant leur culture de l’intérieur.

Solène VALEO

 solene.valeo@gmail.com (Nantes)

Simon VAN DE KERKHOVE

simon.vandekerkhove@gmail.com (Strasbourg)

 

Témoignage de Chloé et Emeric

Nous sommes partis au Togo avec MHJVD le 10 aout 2016. Notre mission s’est déroulée dans le petit village d’Adzido. Rapidement, nous avons été très bien accueillis par les deux volontaires togolais et les deux volontaires français déjà présents. On nous a alors expliqué le déroulé de la journée : rénovation ou soutien scolaire le matin et animation avec les enfants l’après midi. Dès la première après midi, nous avons réalisé la première animation, et vécu les premiers moments forts du voyage, avec les enfants. J’ai apprécié pouvoir passer tant de temps avec les enfants, les aider, les amuser, les faire chanter. Ce sont des moments uniques. Puis, les journées se déroulent normalement, avec des matinées sont plus ou moins occupées. Au soutien scolaire, il ne faut pas être freiné par la barrière de la langue, car même si beaucoup de togolais ne maitrisent pas le français, il y a toujours un animateur togolais avec nous. Les missions de sensibilisation se déroulaient quant à elle l’après-midi, en porte à porte. Là encore, tout ce qui était dit en français était traduit. Ce que j’ai apprécié, c’est tout d’abord la diversité des missions, puisque j’ai pu participer à la rénovation, au soutien scolaire, et à la sensibilisation VIH. Mais ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est l’imprégnation totale à la vie du village. Nous avons été accueillis à bras ouvert par les villageois, et nous sommes très rapidement sentis comme chez nous. Dans ces conditions, il a été facile de s’adapter à ce rythme, paisible et très positif. Nous avons pu aller au champ avec une villageoise, participer à la fabrication des botocoins. Nous avons également réalisé des batiks, et découvert ainsi l’artisanat togolais. J’ai apprécié la bonne humeur des villageois malgré les difficultés et conditions de vie. Le chef du village nous a très bien accueillis (avec la motivation) et mis à l’aise. A la fin du séjour, nous sommes très tristes de quitter Adzido. En plus des villageois, c’est une grande famille que nous avons rencontré au sein de l’association. Avec les volontaires togolais et les volontaires expatriés, nous avons vécu des moments forts au village. Nous réalisions également tous des excursions le week-end ce qui nous a permis de découvrir les lieux touristiques du Togo, accompagnés de togolais, et de partager de très bons moments.

Je retiens énormément de choses positives de ce voyage. On part pour donner, mais au final, à notre retour, on a reçu tellement des villageois, des enfants, des membres de l’association… Je recommande de partir avec MHJVD à toute personne qui a envie d’aider et de donner de son temps au bénéfices de villageois togolais, tout en découvrant et s’imprégnant d’une culture bien différente de la notre !

Chloé MORTREAU


Témoignage de Salomé

Effectuer une mission comme celle que j’ai vécue est une expérience incroyable ! Je suis partie 3 semaines dans le petit village d’Adjido – Gapé, pour participer à la rénovation d’une école élémentaire. Tous les matins, de 8h à 11h, nous partions donc sur le chantier pour aller chercher du sable, casser le sol, ramasser des graviers, sortir les tables-bancs des salles de classes… Autant de petites choses qui ont aidé les professionnels qui étaient sur place (maçons, menuisiers) à avancer beaucoup plus vite dans la restauration de l’école, et de terminer le chantier avant la rentrée scolaire. Se rendre utile et venir en aide à la population locale est une satisfaction énorme, d’autant plus quand on voit les différences qui existent entre leur mode de vie et le notre. La reconnaissance, de leur côté, est immense. Ils nous accueillent tous les jours, avec un grand sourire, « bonne arrivée » et « merci » étant les mots qu’ils ont dû le plus me dire, après « bonjour », en 3 semaines. Les aider fut donc un immense plaisir!

Par ailleurs, l’après-midi est réservé à l’animation avec les enfants. Après la pause du midi et une petite sieste, on retrouve les enfants pendant 2h pour leur faire découvrir de nouveaux jeux, les faire s’amuser tous ensemble et passer un bon moment, avec chant et danse à chaque fin d’après-midi. Les enfants sont toujours très heureux de jouer ! Ils sont eux aussi très accueillants et sont les premiers à se présenter pour vouloir nous aider, que ce soit pour ramasser du sable avec nous sur le chantier ou pour aller puiser de l’eau pour la vaisselle, le soir en rentrant. Ils sont la population de demain, et leur gentillesse extrême, leur énorme sourire et leur joie de vivre nous donnent encore plus envie d’aider, et de se donner à 200%.

En dehors de la mission, c’est la vie en collectivité, et la vie au village. C’est passer ses journées et ses soirées avec des volontaires togolais, à discuter et comparer les différences entre cultures, c’est rencontrer le chef et apprendre les traditions, c’est apprendre quelques mots d’éwé, c’est se débrouiller sans eau courante pour prendre sa douche, faire la vaisselle et les repas, c’est dormir sur des matelas très fins et se faire réveiller par les coqs, c’est vivre avec des chèvres et des poules sur la terrasse, c’est découvrir une nouvelle cuisine, un nouveau rythme de vie, une nouvelle façon de penser…

La combinaison de tous ces moments est une expérience unique, très enrichissante, autant sur le point de vue humanitaire que personnel. On en revient rempli d’ondes positives, avec l’envie de continuer à aider ces gens qui ne demandent que ça, tout en se satisfaisant de ce qu’ils ont sans se plaindre.

Salomé FALISE

Témoignage de Julie et Gladys

Ça y est, il est temps pour nous de vous raconter en quelques lignes notre aventure inoubliable. Nous sommes parties dans le cadre d'une mission de soutien scolaire et d'animations pour les enfants avec l'association MHJVD. Nous avons vécu 3 semaines exceptionnelles au petit village d'Adjido, avec la population mais surtout les élèves.
Nous sommes arrivées le 2 juillet 2016 pour y repartir le 26 juillet. Un accueil digne de ce nom en chant, en danse et en joie de vivre m'attendait. C'est à partir de ce moment que nous avons attrapé le sourire automatique, car eux on toujours le sourire. Même si nos proches nous manquaient, les enfants étaient toujours là pour nous redonner le sourire :P
Nous nous rendions à l'école du village pour donner des cours de français et de mathématiques pendant la matinée et l'après-midi des animations et échanges avec les enfants.
Difficile de croire que des enfants puissent apprendre dans de pareilles conditions... Malgré cela les enfants ont envie d'étudier et on s'attache très vite à chacun d'entre eux, même si on garde nos petites chouchoutes, hein Abra et Cécile :P
Nous avons surtout été touché par la gaieté de cette population toujours prête à chanter, danser à rigoler malgré leur situation difficile. Ils ne demandent qu'à partager leur culture, et à nous faire découvrir leur mode de vie.
Nous profitions des week-ends pour découvrir le Togo et les villageois : cascades de Kpalime, marché des fétiches, chants des enfants, culture togolaise...
C'était un réel plaisir de voir les enfants toujours souriants, qui te font des câlins, qui sont toujours heureux avec des chants et danses, collé à nous dès notre réveil... Ils s'amusent avec rien et sont toujours de bonnes humeurs :P
Nous avons aussi vécu des choses inoubliables que nous n'aurions pas pu vivre en France : dormir sur des matelas à même le sol dans un "grenier" avec des souris, se lever avec une centaine de boutons de moustiques, découvrir leurs plats très épicées en s'en brûler la langue, voir de magnifiques paysages avec de la verdure, une cascade, des montagnes, se lever à 2h du matin et marcher pendant 45 minutes pour prendre un "bus" à 35 personnes, avoir un temps d'orage et de pluie alors que tu es en short et tee-shirt, faire des après-midi à danser et chanter avec les enfants au djembé, être en moto sous une tempête de pluie, découvrir les jeux et chants d'ailleurs, aller chercher l'eau au puit, porter une bassine sur la tête, parler Éwé, danser à la togolaise ^^, partager nos expériences, vivre sans électricité et prendre des douches froides, faire la cuisine au charbon ...
Bref, tous ses moments gravés dans ma mémoire.
Cela a dont été une expérience enrichissante qui m'a permis de voir que nous vivons dans un monde où chaque pays est différent et vit avec les moyens qu'ils possèdent. Ici, ils sont toujours heureux, vivent heureux malgré leur manque de moyens.
Tout ça pour vous dire que nous sommes d'autant plus heureux quand nous sommes entourés de personnes qui sont toujours de bonne humeur avec peu de moyens.
Je garderai longtemps en mémoire les sourires des enfants, la générosité et la joie de vivre de tous les villageois, mais aussi la façon de danser des togolais.
Cela peut que me donner envie de continuer à les aider même en France, et puis peut-être à très bientôt mes petits élèves d'Adjido !
Et puis Je veux que tout le monde soient heureux, Medhibamasiamébéquadika !!! On chante avec vous mes petits chou !
Merci à Gladys, d'avoir partagé avec moi cette expérience juste magique !
Et oui déjà deux semaines que nous sommes revenus et toujours un manque à mes côtés ... On ne vous oublie pas

Julie MOUILLE.

Tél : (GSM) 06 31 28 92 65

Gladys POIRAUD 

Tél: (GSM) 0630429850

Témoignage de Jeanne

Après trois semaines au Togo, dans le village de Deve, je fais le point. Partie pour faire du soutien scolaire, j'ai pu voir la façon d'enseigner d'un professeur et les conditions d'apprentissage des élèves au Togo. J'ai moi-même tenté de leur apporter mon aide, et ce que je pouvais. J'ai été touchée par ces enfants curieux, joueurs et si accueillants.
Il y a eu l'école, mais il y a eu aussi la vie dans le village de Deve. J'ai été émue par la générosité des gens, par leurs rires communicatifs et leurs sourires quotidiens. J'ai connu un accueil chaleureux, comme dans une grande famille. J'ai goûté les spécialités du pays, j'ai essayé de vivre comme la population, et j'ai même pu assister à une cérémonie d'enterrement très touchante. J'ai été impressionnée par le talent de danseurs des togolais. J'ai passé de bons moments avec Daniel, et admiré sa façon de jouer du djembé. J'ai été surprise par la façon de conduire locale et par les chargements des véhicules. J'ai même fait un petit tour dans une clinique à Lomé, une expérience pour mon futur métier.

Jeanne

Témoignage de Gaelle et Sylvère

C’est un certain 21 janvier 2015 que nous avons quitté le froid et la grisaille française pour rejoindre la chaleur Togolaise. Partis pour un mois ici, nous avions préparé notre voyage depuis déjà deux mois ; mais nous étions bien loin d’imaginer ce qui nous attendait. Oubliés les habitudes et le confort Franchouillard ! Ici la vie est plus dure, le paysage est radicalement différent, et la population également. AHHHHHHH les togolais et leur joie de vivre ! Quel accueil lorsque nous sommes arrivés dans le village de Gapé-Devé ; là ou nous étions attendus. C’est en chantant à cœur joie et avec la fameuse Togodine, que toute la population nous a fait visiter les lieux où nous allions vivre pendant un mois. Dès ce moment, nous étions chez nous. Gapé-Devé est un petit village où les gens se connaissent tous, sont frères, sœurs, cousins lointain, … et c’est surtout une communauté. Toujours présents les uns pour les autres dans tous les moments de la vie quotidienne. C’est donc naturellement que, dès les prémices du chantier de construction des deux salles de classes améliorées, les communautaires sont venus prêter main forte. Et pas un ! Non, non mais bien 5, 15, 30 personnes chaque jour qui venaient participer à ce qui sera l’avenir de leurs enfants. Le chantier à tellement bien avancé qu’une troisième salle de classe est en route ! C’était « impensable pour eux » nous dit Seyram. Enfin les enfants pourront étudier au sec, avec de l’espace ; et ce n’était pas du luxe. Avec les dons récoltés en France nous avons pu offrir à ces 130 élèves qui fréquentent l’école, du matériel scolaire complet et neuf. Les sourires trahissaient leur joie…
Je suis arrivée le 1 juillet au village d'Agajakpé. Un accueil digne de ce nom m'attendait ! Je dirais même plus : un accueil spectaculaire, en chant, en danse et en joie de vivre m'attendait. C'est à partir de ce moment que j'ai attrapé le symptôme du « sourire automatique » qui ne m'a pas lâché jusqu'à la fin de mon voyage. 
Un mois passé ici, c’est un mois de rires, d’échanges culturels, de chaleur. Et comme nous aimons à le dire : le Togo se vis, se chante et se danse ! C’était une expérience humaine plus qu’enrichissante. Nous rentrons (trop tôt) en France avec des souvenirs plein la tête, des visages, des noms qu’il sera impossible d’oublier. 
Difficile de croire que des enfants puissent apprendre dans de pareilles conditions... Malgré cela les enfants ont envie d'étudier et on s'attache très vite à chacun d'entre eux. Je profitais des après-midis pour passer du temps avec les villageois pour découvrir leur mode de vie tout en proposant différents jeux et activités aux enfants. J'ai eu la chance d'apprendre grâce aux habitants aussi bien des recettes culinaires du Togo (Vive le foufou) que d'apprendre à confectionner des paniers. 
Mieux que ça, nous rentrons avec des idées ! Des tonnes d’idées pour aider cette population qui a tant besoin ; mais qui même là, n’arrête jamais de sourire et d’aimer la vie. Nous reviendrons c’est sur avec un nouveau projet … Nous leur avons promis. D’ici là, on croise les doigts bien forts pour que d’autres volontaires viennent poursuivre les actions à Gapé-Devé.
Je profitais des week-ends pour découvrir le Togo. J'ai donc pu voir la beauté des cascades de Kpalime, le parc naturel de Sarakawa à Kara, visiter la maison des esclaves ainsi que le marché des fétiches etc..... Bref on en prend pleins les yeux !! 

Gaelle et Sylvère

 

Témoignage d’Alan

Mon voyage au Togo, 
Je pourrais écrire un roman sur ce premier grand voyage de ma vie. C'est un voyage que je n'oublierai jamais, toutes les personnes rencontrées, les découvertes culturelles, la découverte d'un nouveau paysage, beaucoup de choses ont fait que mon voyage restera à jamais gravé dans ma mémoire.
J'ai découvert l'association dans mon école, car une personne l'année dernière était parti tout seul avec l'association MHJVD. Il me raconta donc son aventure et moi, pris d'une envie de voyage et de découverte, je me dis qu'un voyage humanitaire encadré par une association togolaise et donc basé à l'étranger me permettrait de combler toutes mes envies. 
J'ai découvert l'association dans mon école, car une personne l'année dernière était parti tout seul avec l'association MHJVD. Il me raconta donc son aventure et moi, pris d'une envie de voyage et de découverte, je me dis qu'un voyage humanitaire encadré par une association togolaise et donc basé à l'étranger me permettrait de combler toutes mes envies. 
Nous sommes donc partis avec un grand groupe d'étudiants de mon école durant tout le mois de Juillet 2014. Nous avons tous d'abord préparé notre voyage au niveau des billets, des différents vaccins à faire etc .. Et nous voilà arrivés à l'aéroport de Lomé, la capitale du Togo. C'est alors que nous rencontrons le superbe et adorable Tonton Seyram, le président de l'association, qui nous accueillent dès la sortie de l'avion. Nous faisons alors de suite les visas ( il est beaucoup plus simple de les faire sur place avec l'aide de Seyram plutot qu'en France). Aussi vite sortis de l'aéroport, un mini van nous attends et nous découvrons tous d'abord avec plaisir les joies du transport en commun togolais. Il n'y a en effet plus une seule place de libre dans le van, toutes nos valises sont attachés sur le toit et nous nous mettons en route pour le centre communautaire de bé ou nous allons passés la nuit. Le lendemain nous partons au village de Gape-Djakpo où nous allons effectuer la mission. Nous nous étions mis en accord avec Seyram sur la mission a effectuer avant le départ. Nous allions donc nous occuper de rénover l'école primaire du village qui tombait peu à peu en ruine ainsi que la construstion de latrines (toilettes séches) juste à coté de celle ci. Il faut savoir que les endroits où les missions sont effectués ne sont surtout pas choisi au hasard. L'association à travers le biai de Seyram se renseigne et décide quel village à le plus besoin d'aide et quelle aide lui fournir. Un travail totalement impossible pour nous étranger. 
L'accueil au village fut incroyable ! Jamais je n'avais vécu cela, les communautaires nous accueillirent les bras ouverts, tous parés à nous aider quoi que l'on fasse, toujours prêts à nous faire découvrir de nouvelles choses, à nous accompagner en ballade dans leurs champs, à nous invité à manger avec eux. Ils sont de la même façon curieux, ils ne connaissent pas pour la plupart d'entre eux l'homme blanc, ainsi un échange culturel est naturellement développé. 
Nous sommes partis à 17 étudiants de Polytech'Lille et nous avons rejoint d'autres volontaires franco-belges au village, nous étions donc par moment une trentaine de volontaires. Une certaine organisation est alors à mettre en place ! Pour cela et pour tous le reste du voyage, les Tontons seront toujours la pour vous aider (Les tontons étant tous les volontaires bénévoles togolais de l'association), eux connaissent très bien leur culture et peuvent alors vous aider à ne pas commettre d'erreurs ou faire des choses choquantes pour les habitants du village.
Le climat étant totalement différent de celui de la France et de l’Europe, nous ne travaillons durant la matinée principalement. Nous nous levions aux alentours de 7h pour etre sur le chantier à 8h et finir de travailler vers 12h 13h. Pour les plus motivés, le travail l'après midi est permis sinon nous nous occupons de la vie dans le village par des activités avec les enfants, de la sensibilisation auprès des habitants. 
Nous avons pu faire différentes excursions durant les week end. Nous avons été jusqu'au nord du togo découvrir une réserve naturelle et les châteaux Tambermas, nous avons aussi fait un week end dans la capitale où nous avons pu acheter plusieurs souvenirs au marché ainsi que se baigner dans l'océan atlantique au coté d'une plage de palmiers. 
L'association MHJVD est une très bonne association de mon point de vue. Les membres de l'asso sont toujours à vos cotés et vous expliquent tant de choses que ce soit sur la culture du Togo ou des astuces sur la façon de travailler au chantier. Au moindre soucie de santé, ils seront très précautionneux et feront tout leur possible pour que cela se passe au mieux. Ces tontons sont des personnes incroyables, ils resteront tous dans mon cœur et je suis bien trop pressé de les retrouver. 
Effectuer une mission humanitaire est indéniablement une source d'enrichissement. J'avais pour objectif de venir en aide à une population où les conditions de vie sont précaires. A travers cela, j'ai du accepté de nouvelles conditions de vie et j'ai donc appris beaucoup sur moi-même. Il faut savoir que le volontaire est celui qui arrive de l'étranger. C'est à lui de respecter les règles et les codes du pays dans lequel il arrive. C'est alors que l'association MHJVD, tout en encadrant le groupe de volontaires, permet une approche de la culture plus facile. En effet, l'association basée au Togo permet la liaison entre l’habitant et le volontaire. L'association, connaissant les besoins nécessaires au village, proposera ainsi un chantier aux volontaires afin d'aider la population. 
La vie sur le chantier et celle en communauté va donc totalement bouleversée nos habitudes le temps d'un mois. Des règles sont déterminées afin que les tâches essentielles à la vie en groupe soient correctement faites. Chacun devra s'y plier afin que le séjour se déroule au mieux. L'immersion est donc total. Elle permet une découverte rapide et avancée de la culture, nous pouvons ainsi voir la vie du village se déroulait sous nos yeux. 
En ce qui me concerne, ce mois passé au Togo a été un plaisir. J'ai pris un plaisir fou à travailler sur le chantier par une si bonne ambiance, à découvrir les conditions de vie des habitants, à tisser de forts liens d'amitié avec de nombreux togolais, à fouler une terre sauvage et humide mais combien captivante par sa diversité et sa lumière. Ce premier voyage me transforma. Il me fit prendre conscience de la chance que nous ayons d'avoir des conditions de vie aussi plaisantes. Il me donna une idée de mon avenir. Ce voyage m'ouvrit les yeux, sur une culture, sur le monde tout en apportant mon aide à une population dans le besoin. 
N'hésitez pas un instant à me contacté, je me ferai un grand grand plaisir à vous informé sur un voyage à organisé et à vous motivé !!!!!!!

Alan

 

Témoignage d’Ophelie

Bonjour à tous, 
Je m’appelle Ophélie, j’ai 18 ans. Je suis arrivée à Lomé le 26 Juin. Ca à été un dépaysement total ! 
Arrivé au village, tous les enfants se sont jetés sur moi pour venir me saluer, ca à été magique. J’ai rencontré 2 autres personnes qui étaient déjà la depuis 2 semaines. Ils m’ont expliqués comment m’installer et m’ont fait visiter le village. 
Après plusieurs jours, d’autres volontaires sont arrivés, pour enfin finir 9 personnes au bout d’une semaine. On formait un très bon groupe, on s’amusait bien. 
Puis le soutiens scolaire à commencer, j’étais en charge des CP1 (les grandes sections de chez nous). 
Comme ils ne parlaient pas beaucoup français, on se faisait aider par les membres de l’association. Au bout d’une semaine on a déjà eu d’énorme progrès pour certaines personnes. 
Pour des problèmes de santé, je suis rentrée plus tôt, mais je ne regrette absolument cette expérience magique et les rencontres exceptionnelles que j’ai pu faire. Je remercie tous les membres de l’association de m’avoir accueillie dans leur pays ! Et j’encourage les personnes à faire d’autres missions humanitaire et à continuer se que l’on à commencer.

 

Témoignage d’Anne-Laure

Bonjour à tous, 
Je m'appelle Anne-Laure j'ai 17 ans et je suis partie au Togo du 7 au 28 juillet 2014, avec l'association MHJVD. Mon rêve était de partir faire de l'humanitaire en Afrique, et grâce à cette association, même en étant mineur j'ai pu réaliser ce rêve. Je suis partie seule, dès que je suis arrivée à l'aéroport, l'association m'a directe prise en charge. Et puis une expérience incroyable a commencée. Je suis allée dans un petit village bien bien bien perdu au fin fond du Togo, à côté de Gapé. 
J'ai rencontrée d'autres bénévoles français très gentils, et puis ma vie là bas à commencée. Les villageois étaient tout simplement formidables, très accueillant, très chaleureux .... 
Ils nous ont appris tellement de choses, ces 3 semaines étaient une expérience incroyable, malgré les conditions de vie très différentes de chez nous, (je pense surtout à la douche et aux latrines), cette aventure restera à jamais gravée dans ma mémoire. Une chose qui restera gravée à jamais, les sourires des enfants, les repas et les soirées africaines que les villageois ont fait en notre honneur , tellement tellement de bons souvenirs ... 
Et les week-end formidables qu'on a pu passer grâce à nos animateurs trop trop sympa !!!! Enfin tout ça pour dire que si vous avez l'occasion de partir, allez-y et n'hésitez pas vous vivrez comme nous une expérience incroyable et très enrichissante.



Témoignage de Robin

Bonjour à tous, 
Je m'appelle Robin je reviens d'une mission humanitaire réalisée dans l'orphelinat Jésus le Bon Berger (J2B) via l'association MHJVD  dans la ville de Tsévié à 35km de la capitale du Togo, Lomé. 
Dès mon arrivée à Lomé où j'ai passé 3 jours avant de commencer ma mission, nous avons été très bien accueillis par le président Seyram, Iréné, Yves, Gaston ainsi que Céline avec qui j'ai passé mes trois semaines de mission. 
Les missions que proposent Seyram sont de vraies immersions à travers la culture togolaise hors des sentiers battus touristiques. 
Nous avons réalisé des ateliers de soutiens scolaires, d'animations et d'aide dans les champs de maïs. En effet pour pouvoir se nourrir les orphelins doivent travailler dans les champs agricoles plusieurs fois par semaine dans la mesure où l'orphelinat ne dispose d'aucune subvention de l'Etat. Ils doivent chacun mettre les mains à la pâte, et ce dès le plus jeune âge. Une fois la production récoltée celle-ci sera consommée ou revendu pour pouvoir subvenir aux besoins de l'orphelinat. 
Chaque jour avec Céline nous avons eu le plaisir de rejoindre les orphelins tous aussi attachants les uns que les autres qui nous accueillaient les bras ouverts. 
Chaque week-end l'association MHJVD propose des excursions, nous avons pu visiter dans un premier temps le marché des fétiches à Lomé. Ensuite la cascade de Kpalimé et pour finir le village de Gape en pleine brousse africaine. 
Après ces trois semaines passées au Togo le retour en Fr ance est brutal. Je garderais un très bon souvenir de ma mission humanitaire, des personnes rencontrées sur place, et de la vie en général. 
Je recommande à tous de vivre cette expérience qui m'a marquée à jamais et pourquoi ne pas retenter l'aventure à l'avenir? 
Merci à toute l'équipe MHJVD

Témoignage de Jeanne

Ça y est, il est temps pour moi de vous raconter en quelques lignes mon aventure même si ça va être difficile de vous décrire l'ensemble de mon voyage avec de simples mots. Je suis partie dans le cadre d'une mission de soutien scolaire pour les enfants avec l'association MHJVD. J'ai vécu 5 semaines exceptionnelles au Togo et plus précisément au petit village d'Agadjakpe. J'ai plus que goûté au dépaysement j'en ai savouré chaque instant. 
Je suis arrivée le 1 juillet au village d'Agajakpé. Un accueil digne de ce nom m'attendait ! Je dirais même plus : un accueil spectaculaire, en chant, en danse et en joie de vivre m'attendait. C'est à partir de ce moment que j'ai attrapé le symptôme du « sourire automatique » qui ne m'a pas lâché jusqu'à la fin de mon voyage. 
Après avoir visité le village, rencontré le chef et les enseignants, ma mission commençait plus sérieusement. Je me rendais donc à l'école du village pour donner des cours de français et de mathématiques pendant la matinée. 
Difficile de croire que des enfants puissent apprendre dans de pareilles conditions... Malgré cela les enfants ont envie d'étudier et on s'attache très vite à chacun d'entre eux. Je profitais des après-midis pour passer du temps avec les villageois pour découvrir leur mode de vie tout en proposant différents jeux et activités aux enfants. J'ai eu la chance d'apprendre grâce aux habitants aussi bien des recettes culinaires du Togo (Vive le foufou) que d'apprendre à confectionner des paniers. 
J'ai été touché par la gaieté de cette population toujours prête à chanter, danser à rigoler malgré leur situation difficile. Ils ne demandent qu'à partager leur culture, à nous faire découvrir leur mode de vie et à nous apprendre leurs activités manuelles. 
Je profitais des week-ends pour découvrir le Togo. J'ai donc pu voir la beauté des cascades de Kpalime, le parc naturel de Sarakawa à Kara, visiter la maison des esclaves ainsi que le marché des fétiches etc..... Bref on en prend pleins les yeux !! 
Si je devais résumer ce voyage en quelques mots je dirais : échange, partage, humain, découverte et émerveillement. 
Je garderai longtemps en mémoire les sourires des enfants, la générosité et la joie de vivre de tous les villageois: « hospitalité ; eux ils sont champion » mais aussi la façon de danser des togolais (ca c'est de la danse !!!!!). Cette expérience n'a pas été que fantastique elle a également été une belle leçon de vie qui m'a permis de relativiser sur beaucoup de choses. 
Un grand merci à Seyram et Ayouba avec qui j'ai partagé mon voyage, qui ont répondu à toutes mes questions et qui ont fait en sorte que je me sente à l'aise tout le long de mon séjour !!

Jeanne

 

Témoignage de Justine

Arrivée le 3 Juin 2015 dans un petit village nommé Gapé-Dévé, c’est là que tout commence ! Je vais participer à un camp chantier de soutien scolaire avec la classe des CP1. L’école a bien besoin d’aide puisqu’elle ne dispose que de trois professeurs pour six classes. La compréhension est un peu difficile au départ puisque tous les enfants ne comprennent pas le français, mais cela n’empêche pas de créer des liens avec eux : ils ont toujours le sourire ! Je leur apprends des chansons françaises, des jeux, et en retour je repars avec pleins de chansons à eux dans la tête. Le nombre de souvenirs est tel que je ne peux pas tous les citer, mais c’est une expérience incroyable qui mérite d’être vécue ! 
Pour le soutien scolaire, je suis aidée par le professeur des CP, qui me montre le programme à suivre. Mes journées sont donc bien remplies puisque lorsqu’il n’y a pas d’école, les enfants sont toujours avec moi « yovo yovo ! Tata ! », Mais bien évidemment si je suis fatiguée je peux me reposer ! J’apprends à faire la cuisine d’une autre manière avec le feu, je me douche avec un sceau… enfin pour résumer c’est un gros changement que je vis, mais que je ne regrette pas du tout !
Alors si toi aussi tu veux te sentir utile, n’hésite pas, l’association prendra bien soin de toi ! Les habitants des villages n’attendent que ça 
Je profitais des week-ends pour découvrir le Togo. J'ai donc pu voir la beauté des cascades de Kpalime, le parc naturel de Sarakawa à Kara, visiter la maison des esclaves ainsi que le marché des fétiches etc..... Bref on en prend pleins les yeux !!

Justine 

Témoignage de Pierre et Thomas

Les moments que nous avons vécu lors de cette mission avec MHJVD sont difficile à retranscrire mais nous allons tenter de vous faire part de cette belle aventure en réel immersion. 
Tout d’abord, l’accueil fait aux « yovo » (blanc) est vraiment excellent, de la part des organisateurs comme de la population local. Les « yovo-yovo bonsoir » rythme nos journées et la musique omniprésente au Togo nous caresse les oreilles et « nourrissent nos regards » à travers des danses endiablés. Les sorties, organisées par l’association, nous ont permises de découvrir une parti des différentes facettes du Togo et furent réellement enrichissantes. Il ne faut pas non plus négliger l’esprit fêtard des togolais, les animations et les soirées que nous avons pu vivre ici resteront gravé dans nos mémoire pour des années. D’un point de vue culinaire, sujet sensible au Togo tant l’alimentation local est épicée ; les organisateurs ont été attentifs à nos estomacs et ont mis nos papilles gustatives en éveil en nous régalant de « fou-fou » et autres plats traditionnels toujours accompagnés d’eau potable et de « Togo-gin ». Les desserts sont eux aussi copieux étant donné l’abondance de fruits dans la région (banane, ananas, orange, mangue, canne à sucre…). 
En ce qui concerne la mission proprement dite, nos attentes ont été comblées, le soutient scolaire a tenu ses preuves. L’évolution des élèves, même si elle n’a pas été fulgurante nous ai apparu comme un besoin nécessaire pour démarrer l’année scolaire du bon pied. Ainsi, le travail en classe a toujours été agréable à vivre, notamment grâce aux élèves toujours souriant et volontaire. Par ailleurs, les différentes missions environnantes (chantiers rénovations et sensibilisations IST/VIH-SIDA/ Lutte contre le paludisme) ont eux aussi été un succès à nos yeux. Deux salles de classes on été rénovées durant notre séjour, les volontaires travaillant main dans la main avec les artisans locaux. Il nous faut aussi souligner le succès des actions de sensibilisations faites en petits groupes dans différents village afin de garder des oreilles attentives. En outre la mission c’est terminé sur plusieurs campagnes de distributions de biens médicaux, scolaires et vestimentaires. 
Malgré, ces différentes actions, la population a encore besoin de notre appui pour son développement. C’est pourquoi, il me semble important de vous faire part des profondes émotions que nous avons pu vivre ici, en effet l’aide que nous apportons nous ai rendu par les liens qui se nouent naturellement entre le Togo, l’association, la population, et les volontaires. 

Pierre et Thomas

Témoignage de Marine et Wendy

Nous avons choisis MHJVD sous les conseils d'un ami qui était parti avec cette association l'année précédente. A présent, c'est nous qui vous la conseillons. 
La première des raisons est le prix. Les frais de participations bien moins élevés que les autres associations permettent à des étudiants avec un petit budget comme nous de participer à une mission et, en prévoyant un peu plus, de faire des excursions les week-ends. 
Pendant les 3 semaines que nous avons passées au Togo, nous avons participé à la construction de latrine et à la rénovation de l'école dans le village de Dzakpo. Les habitants du village, aussi bien les enfants que les adultes, étaient très accueillants et motivés à nous aider. Nous avons souvenir de la maman du village venant nous inviter à partager son maïs grillé, des hommes nous offrants des oranges ou des arachides ou encore des enfants se disputant presque pour pouvoir nous aider à travailler au chantier, ou pour porter nos affaires. Le premier week-end nous sommes allées à Kara. Nous avons visité une réserve naturelle, où nous avons vu notamment des zèbres, ainsi qu'un château au village des Koutamakou. Nous avons pu tout visiter et avoir une vue magnifique bien qu'il ressemblait plutôt à un château de sable géant qu'au château auquel nous nous attendions. Le week-end suivant, nous avons été à la cascade de Kpalimé comme les photos d'internet la montre, mais avec la bonne humeur et la musique des animateur en plus. 
Ensuite, concernant l'encadrement du voyage, dès notre arrivée à l'aéroport, des hommes nous ont reconnues et nous on aidées à sortir. Seyram nous attendait juste devant, il nous a escortées jusqu'au village où se trouvait déjà Iréné. C'est ce dernier, accompagné d'autre animateurs, qui s'occupait de la vie au chantier. Chaque soir, il organisait une réunion où chacun avait la parole afin de dire ce qu'il avait pensé de la journée et donner d'éventuelles suggestions pour des améliorations futures. A aucun moment nous avons été seules, si nous voulions aller au marché ou sortir le soir pendant les week-ends, un animateur nous accompagnait. Ils étaient vraiment à notre écoute, flexibles, et faisaient leur maximum pour nous satisfaire. Si vous voulez vous ouvrir à un pays, vous recevrez du Togo bien plus que vous ne lui donnerez. 
Nous conseillons donc à toute personne voulant vivre une aventure humaine de le faire avec l'association MHJVD. En effet les membres qui la composent sont plus que des accompagnateurs, ils deviennent des amis et c'est ça qui fait la différence. 
Nous remercions Seyram, Iréné, Stéphanie, Ferdi, Lolo, Ayi, Ayouba, Kofa et Linda d'avoir rendu ce voyage unique. 
Nous sommes disposées à vous fournir des informations si le besoin est.

Marine :

sciusbertrand.marine@gmail.com (Nancy)
Tél : (GSM) 06 81 18 69 24


Témoignage de Romain

Grâce à mon école, j’ai eu l’opportunité de partir en huma n’importe où dans le monde. Je voulais profiter de cette chance afin de découvrir l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique noire, bref partir pour une vraie Huma. 
J’ai connu MHJVD grâce à une ancienne volontaire, Margaux et les conseils de Julie qui sont dans mon école et hop je suis parti pour 4 mois au Togo ! A l’arrivée, Seyram et Iréné, dès les premières semaines j’ai pu directement être plongé dans le cœur de l’Afrique, faire la rencontre de personnes, d’un village (Gapé Centre), mais aussi j’ai eu l’honneur d’être le 1er « blanc » à venir dans un village qui aura été le lieu de mission principal de mon séjour durant 2 mois, Gapé Dzakpo, une cérémonie festive a été organisée en mon honneur en présence de Seyram ; cette 1ère venue a je pense tout changé de la suite de mon séjour lors de la mission de rénovation du bâtiment scolaire et de la construction de latrines pour les élèves. 
Je remercie Seyram, et le village de Dzakpo pour nous avoir permis de vivre en communauté dans un village tel que je ne pensais pas que cela pouvait exister sur terre ; pas d’électricité ni eau courante évidemment, oublier le confort à l’Européenne et être paré pour partager sa vie avec tout le monde ! 
Mais avant cela, j’ai eu la chance de pouvoir assister le directeur de l’école primaire de Tsévié, dans sa classe de CM1/CM2, j’ai pu apprendre beaucoup des élèves, des conditions d’enseignements et des difficultés qu’ils pouvaient rencontrer, non pas la lecture, ni les calculs, mais simplement comprendre ce qu’ils lisent, ce qu’ils calculent…Aussi, concrétiser les bases de la géographie, matérialiser les unités de mesure (ils n’ont jamais vu de planisphère, ni de compteur kilométrique qui fonctionne…) donc la difficulté a été de leur faire visualiser cela. 
Durant les 2 mois restants, à Dzakpo, j’ai pu revoir toutes les personnes qui m’avaient accueilli, et m’intégrer à 100% dans leur culture, leur mode de vie ; ainsi ils ont pu parfois m’offrir bien plus que je n’ai pu leur donner concrètement. Manger le fu-fu avec les habitants dès que l’on se balade seul dans le village, partager la pâte avec les maçons ou boire du togo-gin à pas d’heures (matin, midi, soir) avec le chef du village très ouvert d’esprit, ça c’est l’Afrique que j’ai aimé ! 
Aussi, les centaines de kilomètres en zem (taxi motos) dans les chemins couleur ocres à ne pas oublier, parfois chargés, souvent de fois surchargés …mais c’est ça la vraie expérience à l’Africaine ; c’est la même chose pour les taxis-voitures bien évidemment ! 
Ainsi je remercie Seyram pour m’avoir fais connaitre toutes ces personnes, m’avoir donné la possibilité de vivre à 100% Togolais ; mais aussi les membres de l’asso, je pense à Iréné, chef de chantier sur Dzakpo qui a bien managé le groupe, Koffa pour l’humour et la découverte avec lui de certains « pouvoirs », Ayi et sa tranquillité de vie, Ferdi et les autres bien évidemment que je n’ai pas pu connaitre sur les chantiers (Denise…). Un mot à dire : Akpé kaka !!!!!!!!! (Merci en Ewé) 

Romain BARREAU

romain.barreau7@hotmail.fr  (Bordeaux)

Tél : (GSM) 06 87 42 10 75

Témoignage de Solène

A mon arrivée à Tsévié le 1er juin 2014, Seyram a dit de moi : « Elle est petite, mais bientôt elle sera grande ». C'est après 1 mois de mission avec l'association MHJVD que sa phrase prend tout son sens : cette expérience unique m'a énormément appris et changé ma manière de voir les choses ! 
Je suis venue pour donner, mais aujourd'hui je réalise que j'ai surtout reçu : du rire, de l'attention, des leçons de courage et de respect, (des arachides, du Togogin...), de l'affection, de la bonne humeur ... 
J'ai fait du soutien scolaire à l'école privée de Tsévié, puis participé à un chantier à de Gapé Djakpo : construction de latrines pour l'école du village ! Chaque jour a été différent et m'a apporté quelque chose de nouveau. J'ai rencontré des personnes et vu des choses que je suis loin d'oublier, et je me rends compte que j'ai appris tant sur les autres que sur moi-même. Tout cela a été rendu possible grâce aux membres de l'association (je pense particulièrement à ceux qui ont été avec moi durant mon séjour : Ferdinand, Iréné et bien sûr Tonton Seyram) qui ont rendu ces quelques semaines incroyables. 
Je repars de ce séjour (trop court !) la tête remplie de beaux souvenirs et avec une seule envie : revenir !

Solène CHAMPAIN


Témoignage de Marine

Rapport du chantier Gapé-Egbe 
Je m’appelle Marine, j’ai 19 ans et je suis arrivée à Lomé le mardi 6/08/2013. J’ai été très bien accueillie par les membres de l’association. Le lendemain, 2 autres volontaires françaises nous ont rejoints et le jeudi nous sommes partis au village. A notre arrivée, nous avons été accueillis par les enfants, les villageois et les volontaires déjà présents. Le dimanche nous avons été présentés aux notables du village et à partir du lundi, nous avons commencé le soutien scolaire. Chaque volontaire français s’occupait d’une classe avec l’aide des volontaires togolais. Nous avions entre 30-45 élèves par classe avec bien sûr des différences de niveaux et des envies plus ou moins prononcées d’apprendre. Mais c’était toujours une joie de se retrouver devant les élèves. L’après-midi était plus tranquille avec une pause sieste ou jeux entre nous avant de retrouver les enfants pour 2 heures de jeux. Le soir était de temps en temps animé par des chants et des danses des villageois. Les week-ends, nous faisions des excursions entre volontaire. Voilà à peu près le déroulement du chantier. 
De mon point de vu, ce chantier était exceptionnel. Je me suis fait des amitiés, qui j’espère, dureront longtemps. Les sourires et les rires des enfants resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Les chants et les danses me suivront longtemps. Les rencontres que j’ai faites étaient exceptionnelles. Même si mes actions au Togo n’étaient pas forcément liées à mes études, cela m’a conforté dans mes choix. 
Je recommande fortement l’association pour toutes personnes motivées. Quelques conseils cependant, il ne faut pas s’attendre à du grand luxe comme dans les hôtels et ne pas avoir peur de se confronter à une autre culture. Les togolais sont les personnes les plus accueillantes que j’ai rencontré. L’association est jeune et dynamique ce qui est parfait quand on veut faire bouger les choses. 
Merci à tout le monde et à l’association pour un si bon accueil et un si beau voyage. 

Marine

 

Témoignage de Sidoine

Bonjour, 
Je m'appelle Sidoine, j'ai 25ans et habite en région parisienne. Je travaille dans la menuiserie et j'ai pu récupérer 1 mois de congés pour mettre à profit ce temps libre dans le cadre d'aide humanitaire. J'ai trouvé l'association MHJVD sur internet et après quelques discussions avec Seyram, l'organisateur de l'asso, et d'anciens volontaires, la destination du Togo s'est confirmée avec plusieurs missions à la clé. Entre autres, l'animation et l'organisation des fêtes de fin d'année 2013 pour les enfants de l'orphelinat "Jésus le bon berger" à Tsévié et la construction de latrines publiques et d'une salle de classe pour le village de Gapé-Egbe. Le cadre et la taille humaine de l'asso m'a permis de rentrer en immersion et intégrer rapidement l'équipe. Nous étions en moyenne 5 volontaires sur chaque chantier et chacun a pu prendre des initiatives et s'impliquer sur les projets, avec l'aide des volontaires locaux, Ferdi (la bonne humeur et l'animation), Iréné (spriritualité et organisation) et Seyram qui nous aide pour les démarches administratives, excursion et quotidiennement présent. Cette expérience ne va pas que dans un sens et m'a ouvert l'esprit sur pas mal de notions et valeurs que nous ne trouvons pas forcément dans notre environnement habituel, comme la joie et la bonne humeur toujours présentes. 
Bref, j'écris ce témoignage vraiment pour indiquer à tous les sceptiques de ne pas hésiter, cette expérience de partage a été unique pour moi et retourner au Togo avec MHJVD est déjà prévu pour mon cas. Merci encore à tous les volontaires permanents pour l'accueil et le bon déroulement du séjour, il faut continuer comme ca les tontons !! 

Bon voyage à tous !!!!

Témoignage de Julie

Bonjour à tous, 
je m'appelle Julie, j'ai 20ans et je m'apprête à partager avec vous quelques moments de l'aventure incroyable que j'ai eu la chance de vivre grâce à tous les membres de l'association MHJVD . Vous hésitez toujours à vous engager ? N'hésitez plus : (Attention il est possible que je ne m'arrête plus d'écrire) 
Lancé au beau milieu d'une conversation, « As-tu déjà entendu parler de MHJVD?, j'y vais en Août, et si tu m'accompagnais ? ». Et hop voilà comment j'embarque ma plus vieille amie, Roxane, dans cette aventure qui s'annonce incroyable. On est décidées, nos visas signés, nos vaccins faits, nos billets réservés, nos valises bouclées, les dons récupérés, on embarque pour le Togo au mois d'Août! 
Il est près de 22h lorsque nous foulons pour la toute première fois le sol togolais. On aperçoit au loin un petit panneau MHJVD qui s'agite, on y est ! Et c'est le début d'une aventure d'un autre genre, la création de souvenirs que l'on n'est pas prête d'oublier ! Nous faisons nos premières rencontres avec les togolais : il y a Seyram (Monsieur le Président pour les intimes), Ayi qui agite sa petite tête sous le panneau et Marine, une autre bénévole française arrivait un peu plus tôt. Plus tard nous rencontrons Odette et Léon. Nous sommes à Lomé pour la première nuit et toute la matinée du lendemain. Mais il est bientôt temps de s'enfoncer dans la brousse et de retrouver le reste de l'équipe. Quelques kilomètres en taxis, le reste en motos (les chutes évitées) et nous voilà arrivés en début de soirée au magnifique petit village d'Egbé. C'est parti ! Les enfants nous courent après, les bénévoles déjà sur place nous accueillent, cet endroit sera notre maison, notre famille, et ce pour les prochaines semaines. Iréné, Ferdinand, Charles, Sissi et Astrid seront nos compatriotes dans cette mission. L'animation avec les enfants commencent le soir même, ambiance garantie! Les chants, les danses ils connaissent par cœur ! C'est incroyable l'énergie qu'ils peuvent dégager! Une de nos missions est également de donner des cours de français aux enfants du village. Nous divisons les enfants en 3classes, nous nous chargerons des plus petits. L'alphabet, les chiffres, les couleurs tout y passe avec un taux de réussite plus ou moins élevé selon les activités. Mais les enfants sont adorables. La vie dans notre petite maison se passe très bien, on se partage les corvées en 4groupes, le ménage, la cuisine, l'eau et la vaisselle. Nous avons eu la chance d'être invités à quelques cérémonies au sein du village par les villageois eux-mêmes qui nous ont entièrement intégrés. Génial ! Mais voilà le 27 Août c'est le temps de quitter ce beau village et de retourner sur Lomé. Nous serons les dernières bénévoles à partir, on doit donc assister au départ de nos deux compatriotes quelques jours avant le nôtre. Coup dur! Heureusement les togolais nous accompagnent durant les derniers jours et nous baladent dans Lomé. 
Je garde tellement de souvenirs : les proverbes du président, les toms-toms et nanas de Ferdidi, les histoires (raconte) d'Iréné, les « ouais ouais ouais » d'Odette, les « pirouettes cacahouètes » de Sissi, les parties de belote enflammées avec Roxane, Charles et Marine, les villageois, les biquettes, et puis bien entendu les enfants, tous exceptionnels. Mais aussi les fous rires, les Togo gin (ah Togo gin), les ragots, les feux de l'amour, les demandes en mariage, les collines et parfois pyramides, « les réunions, réunions », j'en passe et des meilleures. Alors voilà je rentre en France avec tous ces souvenirs, mais aussi l'envie de repartir dès que possible. Ils n'en ont peut-être pas conscience mais ils ont bouleversé ma vie. Alors un grand merci à toute la belle équipe MHJVD, qui est devenue bien plus que ça : ma seconde famille ! Il n'y a pas un jour qui se passe sans que je pense à vous. Ce n'est pas fini ! Je vous aime, vous me manquez ! 
Alors voilà ce fut long mais c'est la preuve qu'une aventure comme celle-ci laisse des traces, alors n'hésitez plus et allez à leur rencontre, donnez de votre temps, ils sauront vous le rendre. 

Julie SOLIGNAC

 


Jules FEREOL


Il est difficile de s’imaginer un tel voyage, on a beau prévoir et faire de suppositions, on est toujours surpris et émerveillé. Durant trois semaines, on est surpris : surpris de voir la simplicité des gens, surpris du rythme de l’Afrique, surpris de ce que l’on apprend sur soi ; à travers toutes les activités propres au voyage humanitaire, mais aussi beaucoup grâce aux togolais qui veulent simplement partager. On vient pour donner, mais ce sont eux qui nous donnent réellement cette chaleur humaine qui est une leçon de vie, qui marque profondément nos cœurs, et que nous n’oublierons jamais.


Guillaume MOULY

Passer 3 semaines au Togo a été juste génial pour moi, mon groupe et moi avons fait du reboisement, de la peinture, du soutient et de l'animation à l'école ainsi que de la sensibilisation auprès des habitants du village d'Agébouvé. Que de moments inoubliables passés avec les enfants, les habitants avec qui le contact est très chaleureux. J'ai des images en tête inoubliables ... La joie de vivre des habitants est communicative, et il faut vraiment aller vers eux et passer du temps avec si l'on veut profiter pleinement de "l'aventure".


Mathilde DAUVILLIERS
Une expérience juste magnifique et tellement enrichissante! 
On se rend compte de beaucoup de chose journées et tant de choses… 

Ici j’ai appris la chance que l’on peut avoir en France : notre mode de vie est différent (nourriture, confort, culture) ce qui peut être un peu difficile au début mais on s’adapte, on s’immerge totalement dans la vie africaine ; ce qui est encore mieux car on vit chaque moments encore plus intensément. 
C’est une population qui donne tout, alors qu’ils n’ont rien. De forts moments partagés. 
Cette aventure m’a ouvert complètement les yeux sur la vie. C’est vraiment une chance de vivre cette aventure ! 
N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements.



Julie GAUDIN

Cette aventure restera toujours gravée dans nos mémoires, je pense avoir appris beaucoup de chose en venant ici. Les togolais sont très accueillant et très heureux de nous voir, ils ont toujours un petit mot pour nous quand on les croise. 
De retour en France, je pense pouvoir relativiser beaucoup de chose. Si vous hésitez à vous engager, ne réfléchissez plus, venez et continuez nos actions la population en a tellement besoin. Cela demande juste beaucoup de motivation et vous ne regretterez pas d’être venus. Le seul regret que l’on pourrait avoir, c’est qu’on a l’impression de recevoir beaucoup plus que ce que l’on donne …


Alizée TANGUY


J’ai vécu une magnifique aventure en venant ici, et je suis certaine que je n’oublierai jamais ce voyage. J’ai rencontré un peuple incroyable, pleins de joie de vivre, accueillant, chaleureux, avenant, qui tous les jours passés ici m’ont fait réfléchir sur notre quotidien en France. Je retiendrai pleins de leçons de vie de cette aventure et j’invite tout le monde à tenter l’expérience, vous ne pourrez qu’être satisfait de ce voyage pleins d’émotion, de partage et d’échange!


Pauline PARAMO


J’ai beaucoup appris en venant ici, ne serait-ce qu’une vingtaine de jours, surtout sur le plan relationnel. Les liens avec les togolais autour de nous se sont très vite tissés, notamment avec les enfants et les animateurs du chantier. La deuxième chose que j’ai tirée, c’est aussi la difficulté de donner (matériellement parlant), ce que l’on imagine facile avant d’arriver. Beaucoup de moments forts (les moments de partage en danse et en musique) !


Mickaël ROBERT


Ce voyage à été pour moi fantastique ! J’ai d’abord découvert une culture passionnante que se soit leur nourriture, leur danse et surtout leur façon de vivre. Le partage ainsi que l’échange, que se soit culturel et humain, ma apprit énormément sur ce pays mais aussi sur moi-même. Sa ma fait beaucoup réfléchir sur notre façon de vivre en France et sur notre consommation excessive, quand on pense qu’on peut se doucher avec un seul sceau d’eau et nourrir 50 personnes avec deux fournauds ! J’invite donc toutes les personnes voulant découvrir ce pays tout en se découvrant à participer au camp chantier !


Marine FRANCOIS

Que dire de ce camp Chantier Jeune … enrichissant d un point de vue personnel. Ma tête est remplie de moments extraordinaire et intense. Il faut s’oublier dans la quasi-totalité et surtout agir avec anticipation. Ne pas partir avec l’idée que tu vas changer le monde car tu en seras que déçu. Ces gamins je ne les oublierais pas ils ont tellement de joie et de gaieté à revendre c’est dingue ! Je repartirai sans aucune hésitation. Des choses à changer ? Je n’ai pas encore assez de recul. Je remercie toutes les associations confondues car sans elles je ne serais pas là ! J’espère vite revenir voir nos chers Togolo Rigolo.

 


Charlène EVENO

Le camp chantier jeune était une expérience inoubliable et particulièrement enrichissante : tant par ses rencontres, que par le mode de vie, la culture togolaise et plus largement africaine. 20 jours au Togo, c’est 20 jours de sourires, de danses, de chants, mais aussi de questionnements. Ce qui au départ peut paraître le plus difficile à gérer n’est pas ce que l’on croit ; le don matériel s’avère être ce qu’il m’a semblé le plus difficile à faire. 
L’avantage de ce chantier jeune avec MHJVD et le CGCV est qu’il nous permet de toucher à plusieurs activités différentes telles que la peinture à la chaux, la rénovation, l’animation, le soutien scolaire, la sensibilisation… 
Ce camp restera inoubliable, j’en ressors grandie. 
J’espère pouvoir revenir au Togo et constater que ce pays évolue dans le bon sens mais que la population, elle, reste telle qu’elle est : accueillante, chaleureuse, souriante et pleine de joie de vivre ! 
Merci les Ameyibos pour cette leçon de vie !


Cécile LEROUX

Ce séjour humanitaire a été une expérience inoubliable pour moi. Elle m’a apporté beaucoup, tant au niveau des connaissances telles que la peinture, la rénovation, la sensibilisation et le soutien scolaire qu’au niveau émotionnel. J’ai découvert une nouvelle culture que j’apprécie particulièrement grâce à la gentillesse des gens, leur travail, leur musique et leur danse. Cela m’a appris que finalement on est dans un très grand confort en France, même trop grand confort car on gaspille beaucoup. Rien qu’au niveau des douches, on se rend compte qu’avec un seul seau on peut prendre une douche agréable. Au niveau des activités, la peinture à la chaux est quelque chose de nouveau pour moi. Et au niveau de la rénovation, on a pu se confronter aux problèmes dûs à la chaleur, le manque de matériel… Mais cela nous apprend à être autonomes. En bref, ce séjour a été vraiment très enrichissant à tous les niveaux. C’est pour cela que je pense que ces camps chantiers doivent être suivis et que cela dure encore longtemps car on en ressort grandi.


Camille BERNARD

Je suis vraiment satisfaite de ce voyage à but humanitaire au Togo ! J’ai aimé faire de la sensibilisation, du soutien scolaire, de la peinture, de la rénovation et sans oublier la cuisine (fufu). Ce séjour à Agbelouve m’a fait réfléchir car je me rends compte de l’énorme confort que nous avons en France. La diversité des activités a été un plus pour cette association. Il est impossible de s’ennuyer, ce qui est super. J’ai aussi apprécié l’animation avec les enfants même si je ne suis pas aussi à l’aise que certains pour organiser des jeux. Je trouve qu’on a très bien été logé à l’institut. Les togolais ont une approche sociale différente des français et cela m’a touché. Lorsque j’ai donné un cadeau à une jeune fille togolaise, j’ai vraiment ressenti son « merci » du fond de son cœur. Cela dit, il est compliqué de donner des cadeaux aux enfants sans réussir à faire de jaloux. Je ne m’étais pas du tout imaginé prendre la parole devant des élèves de 5ème donc ça m’a permis de me découvrir en quelques sortes. La bonne humeur des togolais est exceptionnelle. Ces 20 jours sont tellement passés vite ! Pour moi, ça sera un séjour inoubliable.



Estelle SAINT-OMER

Ce séjour humanitaire a été une véritable révélation. Il m’a certes permis de découvrir une nouvelle culture, de nouvelles populations, un nouveau mode de vie, mais il m’a aussi permis de me rendre compte à quel point il était important d’aider ceux qui en avaient besoin. J’ai aussi compris que le don n’est pas toujours matériel, le simple fait d’échanger avec autrui peut apporter beaucoup. Je pense avoir autant reçu, si ce n’est plus, que ce que j’ai essayé de donner et partager. 
L’association MHJVD nous propose des activités assez variées tout au long du chantier, ce qui nous permet d’aborder différents aspects (sensibilisation, soutien scolaire, rénovation d’écoles entre autre), qui jouent tous un rôle important au Togo. De plus, l’équipe qui nous encadre sur le centre est vraiment très disponible et à notre écoute. Nous sommes vraiment plongés dans le quotidien des populations. Ces différents éléments soulignent le sérieux et la rigueur de l’association togolaise vis-à-vis de ses volontaires. 
Ce voyage est une réelle aventure, qui permet aussi de faire un travail sur soi. Je pense que c’est le genre de chose qui marque une vie. Il me semble très important de donner une suite aux efforts fournis par les différentes équipes intervenues avant nous. 
N’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressés par ce type de séjour et si vous voulez avoir plus d’informations.


Alexiane BONAL

Décrire une telle expérience est impossible. 
La vie que l’on vie est celle de la population. C’est un partage constant entre les deux cultures. La population nous donne tout ce qu’elle possède même si ce n’est qu’un sourire, il est pour nous. Avec eux on ce sent chez nous ! 
Le retour en France va être très difficile car beaucoup de liens d’amitiés ce créer et la vie togolaise va me manquer (la joie de la population, leur accueil). 
Ce n’est pas une expérience qui ce raconte mais qui ce vie. Partez vous ne serais pas déçu


Aline JOURDRIN


Il est très difficile pour moi de décrire ce voyage en quelques lignes….J’y ai rencontré des gens merveilleux (ameyibos comme yovos) et je pense sincèrement que ce chantier m’aura changé et m’aidera dans les choix que je devrais faire plus tard. Ici, on échange, on apprend, on grandit…Il faut profiter de chaque instant, jouer avec les enfants, travailler avec les locaux, discuter avec les vieillards, danser avec les femmes…..vivre au rythme de l’Afrique, du Togo. L’essayer, c’est l’adopter !!!

Morgane DENIS



J’aimerai simplement dire un grand merci, se voyage fut extraordinaire pour moi tellement enrichissant. J’étais partie dans l’optique de donner et j’ai reçu vraiment plus que se que je pouvais imaginer. Le sourire des togolais restera gravé dans ma mémoire.
Merci à tous pour ses moments inoubliables !


Maxime PERRAULT


Ce Camp Chantier Jeunes a était magnifique, et super enrichissant ! 
Pour ma part j’ai découvert une autre façon de vivre au TOGO, j’ai été surpris par leur culture, leurs danses, leurs nourritures, mais surtout par le rythme africain. 
Apres ce petit séjour ici, je me remets en question sur notre façon de vivre et notre consommation en France, où l’ont consomme beaucoup trop. Je reviendrais avec plaisir dans ce merveilleux pays ou les villageois sont géniaux. Enfin, aider les jeunes pour leur scolarité, rénover leurs écoles, faires des animations avec eux, où sensibiliser la population c’était tout simplement génial !!!!! Comme l’a dit précédemment « Mickaël » j’invite aussi toutes les personnes volontaires à découvrir ce pays en participant à un camp chantier. 
Enfin je remercie l’association MHJVD et le CGCV de nous avoir fait partager ce superbe séjour trop court. 
A bientôt pour une aventure avec vous j’espère.


PAULINE ET MANON


Résumer? Tout Raconter? Ce serait tout simplement impossible, Ce qui m'a le plus marqué? Je ne sais même pas vraiment, je dirais les gens eux même, cette joie de vivre, cette force qu'ils ont en eux. 
Cette foi, cette façon de croire qu'ils ne sont jamais seuls, ce réconfort, ce soutien quand plus rien ne va, à chaque moments de leur vie, heureux comme triste. 
Ce fut donc un immense mélange d'amitié, de partage, d'humour, de couleur, d'amour et surtout d'enseignement.. 
Une leçon de vie? Oh non, ça aura été tellement plus! 
"C'est ça la force des Africains, Espérer, Espérer que demain soit toujours meilleurs" c'est ce que nous a dit Bella, une fille géniale de l'association, et tout les jours cette phrase on a pu la reconnaitre, dans chaque village, à chaque endroit, cette joie de vivre et cette façon de ne jamais se laisser abattre." Pauline 
Le témoignage que nous faisons aujourd’hui est pour vous dire que faire un camp-chantier est une expérience unique et que votre participation compte beaucoup pour l’association car sans votre aide elle ne pourrai aider ses concitoyens togolais. Nous sommes deux amies qui avions depuis longtemps l’envie de partir en mission humanitaire et l’année dernière on s’est enfin lancer ! 
Nous sommes restées tout le mois de juillet 2010 au Togo et nous avons réalisées plusieurs missions : 
-du reboisement notamment pour des collèges et des lycées afin qu’ils puissent ensuite vendre les bois des arbres pour acheter du matériel scolaire, rénover leurs écoles… 
-une rénovation d’école qui a constitué à refaire les toits de deux classes et à fermer une classe. 
-De la prévention paludisme et sida au près des populations de petits villages. 
Concernant l'association, elle est vraiment dignes de confiance, nous avons été très bien entourées et tout c'est vraiment bien passé, ça a été l'occasion de rencontrer des gens formidables avec qui nous gardons contact régulièrement par mail. 
Alors si un jour vous avez la possibilité de réaliser un tel voyage, projet, n'hésitez pas, c'est tout simplement une expérience géniale, innoubliable, une grande leçon, un grand moment de partage.